Psychologue, Psychothérapeute, Psychiatre, Psychopraticien, Psychanalyste, comment s’y retrouver ?

par | 21 Mai 2018

Quelle est la formation du professionnel que l’on a en face de soi est un sujet qui mérite attention lorsque l’on souhaite s’engager dans un travail personnel. Quelles sont les spécificités des Psychologues, Psychothérapeutes, Psychopraticiens, Psychiatres ou encore Psychanalystes ?

Le Psychologue s’est formé sur les bancs de la faculté dans les disciplines de la psychologie. Il dispose d’un Bac + 5 avec une spécialité. On trouve ainsi des psychologues cliniciens, psychologues du développement, des psychologues du travail, psychologues sociaux, des neuropsychologues… Il connait le fonctionnement intrapsychique et a une connaissance des outils d’évaluation, des différentes méthodes d’intervention possible, sait évaluer les situations, notamment grâce à ses connaissances en psychopathologie et sa pratique des bilans, des tests … surtout si il a choisit la spécialité clinique. Au cours de ses études il a réalisé un stage minimum, souvent en établissement hospitalier ou institution. Il n’a pas d’obligation de « travailler sur lui » ce qui veut dire expérimenter la thérapie pour lui même, même si cela lui est fortement conseillé. Dans la pratique de nombreux étudiants s’engagent dans un travail de thérapie, sans que celui ci fasse l’objet d’une évaluation ou d’un rendu quelconque dans le cadre de la formation. Les titre de Psychologue et de Psychothérapeute sont protégés, et ceux qui s’en prévalent doivent pouvoir faire état d’un numéro ADELI, délivré par une des Agences Régionale de Santé, garantes d’un certain nombre de critères stricts.

Le Psychothérapeute est un professionnel qui prend en charge les individus dans un but thérapeutique, donc le plus souvent dans la durée, même si celle ci peut être limitée. Son objectif n’est pas tant l’évaluation ou le bilan psychologique, ou encore le diagnostic que la prise en charge et l’accompagnement. Il utilise différentes méthodes ou approches issues de courants différents (psychanalytique, comportemental, attachementiste, systémique …) pour bâtir sa pratique. Il se forme souvent dans une école de thérapie. Ces écoles sont des organismes privés car la faculté ne dispense pas ce type d’enseignement très centré sur la pratique et l’expérimentation. Les cursus se déroulent sur plusieurs années (4 ans en moyenne) et les professionnels qui les suivent sont souvent déjà intégrés dans la vie active. Les conditions d’entrée sont variables mais comprennent toutes – pour les écoles sérieuses – une exigence de travail de thérapie personnelle déjà réalisée et qui se poursuivra tout au long de la formation. Les apprentissages sont à la fois théoriques et très concrets, en tout état de cause impliquant l’individu dans toute ses dimensions. En résumé ce sont des professionnels qui ont une bonne connaissance et pratique de l’accompagnement et déjà de l’expérience. Il faut savoir néanmoins que la loi autorise les psychologues cliniciens et les psychiatres à se prévaloir d’office du titre de Psychothérapeute, sans exigence de suivre une formation dispensée par une école de psychothérapie !

Le Psychiatre est un médecin, qui a choisi la spécialité psychiatrie ou pédopsychiatrie, formé à l’école de médecine, comme toutes les autres spécialités. en tant que médecin, il est le seul à pouvoir prescrire des médicaments et le seul parmi les psys dont les actes sont remboursés aujourd’hui par la sécurité sociale. Il faut quand même souligner que certaines expérimentations sont en cours pour une prise en charge par la sécurité sociale des prises en charge thérapeutiques par des psychologues ou psychothérapeutes dans certaines régions. Les conclusions seront rendues dans 3 ans afin de savoir si ce dispositif se généralise. A noter en outre que de plus en plus de mutuelles proposent des prises en charge d’un nombre ou montant de consultations psy par année pour chaque individu assuré.

Les psycho praticiens ont été formés en école de thérapie et ont pu suivre des cursus pratiques similaires à ceux des psychothérapeutes mais n’ont pas les prérequis académiques et théoriques (comme des études de psychologie ou médicales ….) pour se prévaloir du titre. Ce sont donc des professionnels de l’accompagnement thérapeutique mais qui ne sont pas dans les critères pour être reconnus par les Agences Régionales de Santé comme Psychothérapeutes (par exemple, nombre d’heures de psychopathologie supplémentaire à valider, …). La profession de Psychopraticien est née en 2010, au moment ou celle de Psychothérapeute a été réglementée. En règle générale, ce sont des professionnels formés et aptes à accompagner mais le titre est libre d’utilisation. Les Psychopraticiens, tout comme les psychothérapeutes, peuvent être reconnus à l’échelle européenne en obtenant le CEP, certificat européen de psychothérapie, en fin de formation et après plusieurs années de pratique validée notamment par un mémoire professionnel attestant de leur compétences en situation professionnelle.

Le Psychanalyste est formé à la psychanalyse, à la manière des écoles de psychothérapeutes, mais l’exercice de cette pratique ne correspond pas non plus à un profession réglementée, tout comme les psychopraticiens. Les psychanalystes sont le plus souvent des professionnels de santé qui sont en outre passés par des écoles de psychanalyse pour une formation théorique et pratique.